Archives du mot-clé : République

La situation politique de notre pays – et plus largement de notre continent – est plus qu'alarmante. Replis sur des identités religieuses ou ethniques deviennent une norme là où la république n'est pas. Ou plutôt là où elle n'est plus. Une immense partie du spectre politique, syndical et social de notre pays a abandonné toute grille de lecture républicaine des événements pour se concentrer exclusivement sur ce que Lénine appelait du « trade-unionisme » sans dimension politique véritable. Oui, la résolution de problèmes immédiats est Valmy vive la nationcentrale pour la vie des citoyens. Mais ce n'est pas une fin en soi. Il faut revenir à certains fondamentaux pour donner un objectif de fond à une action politique tournée vers l'émancipation humaine. Pour cela, il nous faut lutter contre la triangulation réalisée par les adversaires de la République. Il est donc impossible de commencer cet article sans poser comme préalable le fait que non, le FN n'est pas un parti républicain. Non, ses propositions ne rentrent pas dans le cadre du vivre ensemble à partir du moment où ils souhaitent instaurer une citoyenneté à deux vitesses, exclure de la communauté nationale toute une frange de la population et refuser l'essence même de la République Française : son universalisme. Les partisans de Marine Le Pen, ainsi que ceux de l'UMP, passent leur temps à se réclamer de la nation, à promouvoir et employer ce terme jusqu'à ce que les gens fassent irrémédiablement le lien défense de la nation = extrême-droite. Quel hold-up ! Les descendants idéologiques des émigrés de Coblence, des royalistes et des antirépublicains seraient les défenseurs du cœur politique de la République ? Impossible. Comment cette notion de nation est passée de la gauche à la droite de l'échiquier politique, et pourquoi les républicains doivent s'en ressaisir ? ...lire la suite

4 Commentaires

arton22365-a41c8On en sait un peu plus sur le nouveau parti politique que vont lancer Alain Soral et Dieudonné. C’est la magie d’internet, le congrès fondateur de « Réconciliation Nationale » est disponible sur les plateformes vidéo en tous genres. Le tout est extrêmement long à regarder, à analyser et à digérer tant la logorrhée est interminable. Habitué des vidéos de Soral pour comprendre sa pensée et tenter de décortiquer les écueils dans lesquels il fait tomber les gens, j’avoue que cette vidéo a été particulièrement compliquée à remettre en ordre. Alors quel est leur projet, peut-on dire a priori que leur parti sera antisémite, d’extrême-droite type fascisant « gauche du travail, droite des valeurs », ou y-a-t-il une inflexion dans le discours justifiant ainsi la création d’un parti politique ? ...lire la suite

4 Commentaires

T3-constit_preambuleDans cet article, nous n'allons pas traiter du (non-)retour de Nicolas Sarkozy. Nous aurons largement le temps d'y revenir dans les semaines à venir. Ce que nous aborderons ici tient en deux mots : Laïcité et Constitution. Alors que le tour de vis sur les dépenses de l’État atteint un niveau jamais égalé – le zèle libéral de l'UMP n'ayant d'égal que celui du PS –, les gouvernants de la Vème République proclament tous les jours que « tout le monde doit faire des efforts » et « chacun doit chercher des solutions ». Chez nous, au Plaidoyer Républicain, nous prenons ces phrases au pied de la lettre et nous disons aux gouvernants : vous voulez des économies ? Appliquez la laïcité républicaine. Vous voulez des solutions à la situation actuelle ? Changez la règle du jeu institutionnel. La laïcité, si elle était appliquée comme le dit la loi de 1905, permettrait à l’État de faire des économies. Et vous savez quoi ? Pour une fois, elles ne seraient pas réalisées sur le dos du peuple. Quelques exemples pour illustrer ce propos. ...lire la suite

2 Commentaires

Cela ne fait que deux ans que François Hollande a pris les rênes de la Vème République. Pourtant sa popularité ne cesse de chuter. Les derniers sondages d’opinion fixent sa cote de popularité (ou d’impopularité) à 17%. Le président le plus impopulaire de la Vème vient donc de battre son propre record. Pour ajouter à la confusion et à la tendance irrémédiable à la chute, voici que le remaniement du gouvernement Valls est à l'ordre du jour. Ces petits arrangements entre amis sont insupportables, il faut que le peuple retrouve sa voix ! ...lire la suite

Discours prononcé à Dijon le 31 juillet 2014 à l'occasion du centenaire de l'assassinat de Jean Jaurès

jaurès1Bonjour à toutes et à tous,

Merci aux organisateurs de ce rassemblement, le PCF 21 et le journal « L'Avenir de Côte d'Or ».

Merci d'être présents nombreux pour célébrer la mémoire du grand Jaurès, lâchement assassiné il y a tout juste 100 ans à Paris, devenant ainsi le premier mort du premier conflit mondial et le premier fusillé pour l'exemple. ...lire la suite

gerard-filocheCamarade, nous nous permettons de t’adresser ce texte, suite à ton passage ce 10 mai à « On n’est pas couché ». Posons les choses clairement, nous avons du mal à voir programmatiquement ce qui nous sépare de toi. Très clairement est dessinée une vision de la société qui a toujours été défendue dans le socialisme historique. Ce n’est pas du Cahuzac ! La lutte des classes et le rapport de force entre salariat et patronat sont deux éléments structurants ta pensée. Naturellement découle l’idée de partager le temps de travail et la richesse. Le constat sur la véritable richesse de la France est partagé entre une aile gauche du PS, une partie d’EELV et le Front de Gauche. Mais diable ! Qu’attendons-nous pour faire émerger cette force de transformation sociale ? Avons-nous le luxe d’attendre, de se regarder en chien de faïence comme nous le faisons depuis plusieurs années ? ...lire la suite

lhumanite_1945_05_08_AUn devoir et une obligation. Ce sont les premiers mots qui viennent en tête lorsque l'on évoque la célébration de la victoire du 8 mai 1945. Cette date doit résonner à nos oreilles comme l’expression de la mémoire vivante. Nous devons nous rappeler de ce moment historique, celui où les forces alliées d'une cinquantaine de pays du globe (groupés autour de l'Union Soviétique, de la France et des anglo-saxons), s'appuyant sur l'héroïque lutte des résistants et partisans, reçurent la capitulation sans conditions de l'Allemagne et de ses alliés européens. Après plus de cinq années sous le joug nazi, voire même douze ans pour la population allemande, l'Europe se voyait enfin libérée de l'extrême-droite au pouvoir. Je devrais plutôt dire « presque » toute l'Europe, l'Espagne et le Portugal vivant toujours sous les régimes « nationaux-catholiques » de Franco et Salazar. Voilà ce dont l'immense majorité des citoyens européens se rappelle aujourd'hui. Mais le 8 mai, ce n'est pas seulement ça. ...lire la suite

Ce 6 mai 2014, François Hollande est passé à l’offensive médiatique. Il (s’) était invité à l’émission de Jean-Jacques Bourdin sur RMC pour clarifier son fameux « retournement ». Cette interview est, à notre sens, essentielle dans la manière dont s’oriente le quinquennat. De nombreuses propositions ont été officialisées. Bourdin n’a pas l’habitude de se laisser faire, néanmoins, force est de constater que la parole présidentielle n’a pas été trop coupée. A ceux qui verraient l’illustration d’une servilité, il faut plutôt y voir un aspect positif. Laisser Hollande finir ses phrases est essentiel pour bien comprendre de quoi il en retourne. ...lire la suite

1 Commentaire

 

buste-de-robespierreEn ce 6 mai, faites bien attention aux journaux, imprimés ou télévisés, ou aux réseaux sociaux. Vous ne verrez qu'une date anniversaire parsemer vos écrans : les deux ans de présidence de François Hollande et son interview matinale. Pour nous, cette date est toute autre. Nous ne nous occupons pas d'un homme qui sera balayé rapidement par l'histoire. Le 6 mai correspond à la naissance d'un grand républicain et d'un révolutionnaire de premier plan : Maximilien Robespierre. Il y a 256 ans (un savant calcul nous indique donc que cela se déroule en 1758) naissait à Arras celui que l'on surnommera plus tard « l'Incorruptible ». Rassurez vous, cet article ne va pas être une biographie en modèle réduit de Robespierre. Hamel, Mathiez et bien d'autres l'ont fait bien avant et bien mieux que nous ne saurions le faire. Comme pour l'immense figure de Jaurès, il ne s'agit pas de commémorer Robespierre. Il s'agit de le célébrer, certes brièvement, et de s'en inspirer pour nos combats actuels qui, deux siècles et demi après, sont malheureusement encore les mêmes. ...lire la suite

Mardi 8 avril avait lieu la déclaration de politique générale de Manuel Valls, tout fraîchement nommé Premier Ministre. Bien entendu, les citoyens et militants de gauche sincères n'attendaient rien de ce remaniement. Le fait de nommer l'ancien Ministre de l'Intérieur comme chef du gouvernement vaut tous les discours du monde. Pour certains, il acte un virage social-libéral de François Hollande. Pour nous, pas de virage : juste une longue, une très longue ligne droite. Avec un grand mur au bout ! Revenons sur les mots de Manuel...lire la suite