Soral, Dieudonné et cie : Alerte à Gauche !

Dieudonné et AhmadinejadAu moment où j’écris ces lignes, c’est l’anniversaire des 93 ans du Parti Communiste Français. Cela devrait être un moment de partage et de fraternité mais pour autant, sur les réseaux sociaux et dans les médias, il ne s’agit pas de ça. Le contexte est plus à la fête de la quenelle. Je le dis d’autant plus fort que je traîne immodérément sur les réseaux sociaux et que je vois fleurir une mutation profonde des opinions. Évidemment, il y a une constante forte à l’anti-républicanisme, à l’anti-maçonnerie et l’antisémitisme chez les militants et sympathisants du Front National et autres groupes de ce courant de pensée. Mais ce n’est pas ce qui m’inquiète le plus.

La gauche radicale en proie au doute ?

Un certain nombre de militants de la gauche radicale, du Front de Gauche pour ne pas le nommer, commence à se lâcher. C’est d’autant plus vrai que sur les réseaux sociaux, il est criant de constater la virulence des échanges entre les gens de gauche républicains (la norme) et des groupes d’individus se réclamant – faussement – de Jean-Luc Mélenchon (républicain intransigeant et figure incontestée de la Gauche française) et qui versent dans le rouge-brun. Pour préciser, dans une sorte de national-socialisme où les juifs, les franc-maçons, les républicains, le groupe de Bilderberg, la trilatérale et les Illuminatis dominent le monde. Heureusement, cette bande d’olibrius est ultras-minoritaire et d’après nos informations, n’est pas ou plus encartée dans des composantes du Front de Gauche.

Il n’est pas bien difficile de les identifier, en ce moment, ce sont des fervents défenseurs de la quenelle Dieudonnesque. « C’est la liberté d’expression, c’est de l’humour, ce n’est pas antisémite, c’est anti-système, même Tony Parker le fait, Anelka aussi » sont autant de blablas du genre pour justifier sont côté rouge-brun sans l’assumer.

Rouge-brun et fachos : un point commun

Le mariage du rouge et du brun a toujours été une hantise pour tout républicain qui se respecte. Cela correspond peu ou prou à la fin de la raison comme modèle de pensée. Tout est permis. On en arrive à trouver des gens qui se disent de la « Résistance républicaine et de la Riposte Laïque » alors que ce ne sont que des fachos en culottes courtes. Une « dédicace », entre autres, à Christine Tasin. A la limite, ces gens-là ne sont pas si dangereux tellement leur haine incontrôlable transpire dans chacun de leurs propos (allez sur leurs sites, vous allez rigoler tellement c’est brute de décoffrage et idiot). Là où je commence à moins rigoler, c’est quand des écrivains (ou se présentant comme tels) commencent à mélanger des idées de gauche et des idées nauséabondes. C’est le cas d’Alain Bonet de Soral (a.k.a Alain Soral, il enlève sa particule pour ne pas être grillé trop vite, le bougre). Patron d’Égalité et Réconciliation, son slogan est « Gauche du travail, droite des valeurs » (sic).

Le Soralisme comme poison anti-républicain

Alain Bonet de SoralIl faut faire le constat que Soral est un idéologue rouge-brun, c’est le point de départ de mon analyse. Sa méthode : le gloubi-boulga verbal, le vomi haineux et une vulgarité vulgarisante. Voilà un homme qui se targue d’avoir été des années membre du Parti Communiste Français, on ne peut donc pas lui dire qu’il ait été un fasciste puisqu’il a été membre du Parti des Résistants. La manœuvre est habile, il se sert, en quelque sorte, des cet argument comme d’un blanc-seing de penseur Marxiste. On rigole, car personne n’est en mesure d’apporter la preuve qu’il ait bien été membre du Parti Communiste Français comme il l’affirme. Le mensonge éhonté a toujours fait partie de l’identité fasciste.

Une fois utilisé cet argument de « je suis de gauche », c’est le moment de dérouler une pensée, finalement ultra-classique en terme de petit fasciste de base. Il se vante de « comprendre l’empire » détenu entre les mains du puissant lobby juif et des franc-maçons. Du classique on vous dit ! Je vous invite à vous fader ses vidéos (où il parle tout seul, faudrait pas le contredire…) et décortiquer chaque phrase, en faisant bien attention aux arguments utilisés. Un public non-averti tombe dans le panneau. En effet, ce cher Alain adore utiliser des figures historiques, et lui, en bon adorateur de Mussolini et de Staline (et oui, Staline est selon lui le plus grand communiste du monde), va s’approprier les héritages de Castro, de Chavez et d’autres personnes ayant marqués l’histoire de la gauche radicale. Le piège mortel est ici. Mettons de côté son adoration pour Benito mais parlons plutôt de celle de Staline. Je vais être clair et employer des mots obus, Staline n’était pas communiste, mais ultranationaliste et antisémite. Peut-être que je vais choquer du monde avec ces propos mais voilà pourquoi Soral fait référence souvent à lui.

Dieudonné, le bras humoristique des fascistes de tous poils

Je ne peux pas parler de Soral sans faire référence au buzz du moment : la quenelle de Dieudonné. Antisémite ou antisystème ? Je ne vais pas faire de surprise aux lecteurs du Plaidoyer Républicain, et je répondrais antisémite.

Je prends cet angle d’attaque car je n’aime pas dissocier les « œuvres » des « artistes ». Parlons de l’artiste. Voici un homme qui a commencé politiquement à gauche contre le front national et son racisme latent. Tout le monde se dit que c’est quelque chose de courageux et salutaire d’avoir ce genre d’artistes engagés. Certes, mais les faits sont plus sournois que ça. Aux rouges-bruns qui sont en train de la défendre aujourd’hui, sachez qu’Alain Soral finance le Théâtre de la Main d’Or depuis 1999 ! Ça ne date pas d’hier, mais plutôt du début. Le ver est dans le fruit depuis plus de 15 ans. Toute son histoire médiatique jusqu’à nos jours est marquée par le fait qu’il se fait financer par des fascistes depuis 15 ans. La quenelle n’est donc qu’un signe de ralliement à cette idéologie et la faire sans savoir l’histoire de la personne est de l’inconséquence et de l’ignorance crasse. D’ailleurs, le geste de la quenelle a été déposé par Noémie Montagne, femme d’extrême-droite, et compagne de Dieudonné, à la propriété intellectuelle. Soral n’a pas tardé de réagir. Il y a eu des échanges de mails à ne pas piquer des hannetons. Extraits (et je retranscris les fautes d’orthographe volontairement) :

Noémie Montagne : « Je comprends que nous puissions être des alliés face au sionisme mais une association complète avec Égalité et Réconciliation ne saurait être judicieuse pour l’image de Dieudonné. Non pas qu’il s’oppose à vous mais uniquement parce que Dieudonné veut rester INDÉPENDANT. Il n’adhère d’ailleurs à aucun parti. Il est Dieudonné. J’entends déjà vos critiques : « les membres d’ER sont actifs quand à la promotion et la diffusion des oeuvres de Dieudonné et participent grandement à l’étendue de sa notoriété »…oui peut-être sauf que chacun son bissness et nous, nous gérons son IMAGE.

Alain Soral : Ces petites crises de nerfs, très féminines, sont très contre-productives et dangereuses en ce moment, alors que Valls est chargé de tout faire pour nous séparer, Dieudonné et moi. Je me permettrais moi de reprocher à Dieudo de reprendre certaines de mes analyses et de mes idées dans ses sketches ?! J’espère que demain il ne faudra pas aussi vous payer des droits pour être antisémite ? ».

A la lecture de ces extraits, il n’y a absolument plus rien à dire de plus sur le caractère antisémite des gugusses puisque ce sont eux-mêmes qui se définissent comme tels. Mais je voudrais conclure sur la personne que Soral estime être la plus dangereuse : Jean-Luc Mélenchon. Et d’ailleurs, j’en profite pour mettre le lien que des communistes ont écrit en réponse à Michel Onfray qui affirme que le PCF a été d’abord collaborateur avec Vichy avant d’entrer en résistance. L’ADN de la gauche radicale, c’est le partage des richesses, l’égalité, la République et la lutte contre les obscurantismes comme le fascisme.

Membre des brigades internationales, combattant de la liberté en Espagne contre le fascisme.
Membre des brigades internationales, combattant de la liberté en Espagne contre le fascisme.

Il n’y a pas à réfléchir, quand on est républicain comme le Front de Gauche, l’ennemi mortel est le fascisme. De leur côté, les fachos l’ont compris, mais chez certains rouge-bruns, ça met du temps à monter au cerveau. Et s’ils ne comprennent pas, qu’on les vire des cercles militants, tout simplement.

Arnaud Guvenatam

6 pensées sur “Soral, Dieudonné et cie : Alerte à Gauche !

  1. Ben Daoud

    Il est rare je l'avoue de trouver des réponses aussi explicites et venant des penseurs de la Gauche, ce jour. Bien d'autres ne se rendent plus compte que leur pseudo attachement à la "Liberté d'expression" n'est qu'un écran de fumée face à cette monstruosité symbolisé par de nouvelles vedettes virtuelles qui sans état d'âme nous ramènent en ces temps "... où la Guerre était si proche quelle nous rendait la vie plus précieuse". J'avoue craindre les résultats de 2014. Ils risquent de nous rappeler combien un "... écho de voix qui faiblit, est un écho de voix qui périt".

    Les intellectuels de cette "Gauche d'un moment" vont vite voir leur superbe décliner et s'autodétruire au pied de leur propre orgueil. L'orgueil est bien la chose détestable qui domine le monde aujourd'hui, mais pour combien de temps désormais.

    Répondre
  2. Vincent O

    Franchement, avec 200.000 personnes qui dorment dans la rue chaque soir en France, 2.000 chômeurs de plus chaque jour, 10.000.000 de personnes qui meurent de faim dans le monde chaque année, vous croyez vraiment que la priorité d'un parti devrait être de combattre cette quenelle, geste qui amuse beaucoup et fait rire innocemment, surtout les jeunes issus des quartiers populaires?

    Et qu'est-ce que c'est que cette conclusion...fascisante: "et s'ils ne comprennent pas, qu'on les vire des cercles militants". L'égalité, la tolérance, la liberté d'expression, l'usage de la raison et de l'empathie pour comprendre, sont des valeurs de gauche, que visiblement l'auteur de cet article n'a pas pris en compte.

    Répondre
    1. Rédaction

      Auteur de l'article

      Il ne vous aura pas échappé que ce site est tenu par trois personnes, pas un parti.

      Le contenu n'engage donc que la rédaction.

      Sinon, je vous invite à nous suivre : vous verrez les solutions que nous proposons face à tous les problèmes que vous pointez. Nous pourrons ainsi engager un débat.

      Restez connecté, tout ne peut pas arriver d'un coup, la rédaction d'articles prend du temps.

      Salut et Fraternité

      Répondre
  3. Républicainsauvage

    J'ai lu cet article avec grande attention! Pour être tout a fait franc avec vous, au début j'ai été un "soralien" sincère et enthousiaste !

    Mais a y réfléchir j'y ais relevé des contradictions: au début on ne veut pas les voir, on se ment à soit même puis il faut se rendre à l'évidence: Soral n'est pas un Républicain, mais un nationaliste manipulateur de masses...

    Ce qui m'a fait évoluer:

    la découverte du PRCF,

    les multiples contradictions de Soral a savoir:
    - critique légitime de l'extrême droite sioniste mais apologie de fascistes notoires: JMLP, Gollnish; Ayoub, Gabriac.

    -Affirmation légitime que la réconciliation nationale est un objectif hautement patriotique et ses propos en faveur de l'antisémite faurisson, sa tolérance pour certains dessins de la semaine sur ER qui sont ouvertement racistes, l'acceptation de commentaires tout simplement délirants sur ER

    - Se dire de gauche, faire des observations justes sur l’ultra capitalisme et encenser JMLP (son idole est Reagan, anticommuniste notoire, son parti fût financé par la CIA, M. Duprat co-fondateur du FN fût membre de la ligue anti communiste mondiale fiancé par la CIA comprenant des fascistes de tout bord y compris des sionistes )

    - Dire qu'il défendra avec force les "juifs du quotidien": http://www.youtube.com/watch?v=3dSccuy4824 et en même temps ne pas dénoncer avec force les remous racistes de certains membres de jour de colère! http://www.youtube.com/watch?v=FdTkvAfOaMA

    Et j'en oublie certainement!

    Et puis que dire de la quenelle ?

    Au début je l'ais vue comme un bras d'honneur, puis mon point d vue à changé,
    non pas grâce au médiocre philosophe dont je tairais le nom, ni des extrémistes sionistes au méthodes orwelliennes (certes ils ont le mérite de ne pas être antisémites mais cela s'arrête là) a savoir JSS news et la LDJ,
    non ce qui m'a fait changer c'est:
    la quenelle de Soral à Berlin,
    sur les images piratées de Dieudonné, des quenelles accompagnées de saluts nazis, des quenelles devant des lieux de culte ou de mémoire,
    et la récente agression raciste qu'a subie un juif dans le RER A accompagnée d'une quenelle!

    En gros M. Soral soit m'a pris avec raison pour un con, soit il est schizophrène...

    J'ai découvert récemment votre Blog et je vous soutiens car je vous trouve cohérents!

    Répondre
    1. Plaidoyer Républicain

      Auteur de l'article

      Le flot continu et répété. C'est la caractéristique de Soral et consorts. Il lance tellement de phrase à la seconde qu'il faut faire attention à la moindre tournure, à la moindre parole.
      Quand il n'a besoin que de 5 secondes pour affirmer n'importe quoi, il faut des heures pour déconstruire son discours avec des historiens à l'appui. Il ne laisse pas d'autre choix que de courir à la moindre balle qu'il lance et malheureusement, il est très vu. Si on peut vous compter parmi nous dans la lutte de cette extrême-droite, il faut absolument prendre les armes idéologiques et éclairer dans les gens que vous connaissez.

      Pour le PRCF, je ne connais pas très bien ce courant issu du PCF. Il me semble que Léon Léandri des FTP-MOI en fait, ou en a fait partie. On sait de toute façon de quel côté sont les gens qui ont la tête dure.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Montrez que vous êtes humain *