Fermez vos gueules, Morano et Collard !

nadine_morano_comtesseLes propos de Nadine Morano chez Ruquier ont eu le mérite de faire un buzz incroyable. En 2015, il apparaissait compliqué de voir le retour du bon vieux racisme bas de plafond. Une expression cristalline de la bêtise humaine. Elle a ainsi déclaré que « nous sommes un pays judéo-chrétien – le général de Gaulle le disait –, de race blanche, qui accueille des personnes étrangères. J’ai envie que la France reste la France. Je n’ai pas envie que la France devienne musulmane ».

Il y a tellement de choses à dire à propos de ces déclarations. Dans la tête de Nadine Morano, il semblerait que la France ne soit caractérisée que par la religion des citoyens constituant le peuple. Pourtant en 2015, voilà plutôt le tableau des croyances religieuses en France. La France est dans la moyenne de sa région, avec 40% de croyants, 35% de non-croyants, 18% d’athées convaincus et 7% d’indécis. En d’autres termes, la France de Nadine Morano n’est constituée que de 40% du peuple, à supposer que ces croyants ne soient pas musulmans. Pour les 60% qui restent, ils n’existent donc pas aux yeux de Madame Morano. Si l’on étend le « raisonnement » de Madame Morano, il existe bel et bien un risque que la France devienne musulmane, et valide donc le concept fumeux de théorie du grand remplacement. Cette théorie rance consistant à dire que des hordes de barbares Moranoislamiques remplaceront les blancs en Europe… Au passage, associer l’accueil de personnes étrangères à la religion musulmane est une bêtise puisque l’essentiel des personnes étant accueillies en France proviennent d’Europe. De plus, être musulman ne signifie pas que la personne soit arabe ou qu’elle soit de nationalité musulmane (provenant de Musulmanie, probablement (sic) ). Nadine patauge dans les excréments de la droite la plus réactionnaire et raciste. Tête de liste aux élections régionales et à la primaire des « républicains », Nadine semble prête à tout pour glaner quelques voix supplémentaires.

Sérieusement tancée par la presque totalité de l’échiquier politique, Nadine, contre la morano fn.png-largebien-pensance (re-sic) persiste et signe. Elle se dit victime d’un "lynchage médiatique" et avance ce qu’elle considère comme des arguments : « On parle bien d’Afrique noire et cela ne choque personne ». Ou encore « que les bien-pensants ne nous parlent plus de racisme, puisque selon eux les races n’existent pas ». Ô tristesse… Il ne s’agit pas d’une question de bien-pensance. Nadine, tu « penses » mal, tu es ignorante. On pourrait aller jusqu’à dire que tes propos illustrent l’absence de pensée. De deux choses l’une, ce n’est pas selon les bien-pensants que les races n’existent pas, c’est un fait scientifique. Deuxièmement, nous continuons de parler de racisme car des gens comme Nadine Morano catégorisent les populations humaines selon des critères morphologiques qui n’ont absolument aucune valeur de tri entre les individus. Interrogeons donc ce que la génétique des populations a à dire sur le sujet des prétendues races humaines afin d’éclairer la lanterne de Nadine Morano. André Langaney, anthropologue et généticien des populations se base sur des considérations scientifiques pour étayer son propos :

si l'on pénètre plus avant dans la réalité, les groupes sanguins par exemple, ou les gènes, on s'aperçoit qu'il est impossible de constituer des groupes qui aient une apparence extérieure commune, comme il est impossible à partir d'une réalité géographique donnée de repérer des gènes spécifiques. Des populations qui ont vécu isolées les unes des autres depuis des dizaines de milliers d'années possèdent à peu de nuances près le même capital génétique.

Si l’on se penche maintenant sur la mise en évidence d’une race blanche chère à Nadine Morano, voilà ce que la génétique est en mesure de dire :

Scientifiquement, on n'a pas mis en évidence des caractères « raciaux » qui soient génétiquement repérables. Quel que soit le système génétique étudié, on n'a jamais pu isoler de phénomènes qui soient présents à la fois chez tous les Noirs et absents chez tous les Blancs, etc. Il n'y a pas, montrent aujourd'hui les biologistes, de marqueur génétique de la race

Par conséquent, Nadine Morano n’est capable de penser que dans un registre de classification des êtres humains, qui ne relève que du pur racisme bas de plafond et beauf.

Tous les gens que l'on range par exemple dans la catégorie « à peau noire » n'ont pas les mêmes gènes. Certains Africains seront plus proches des Européens que les Mélanésiens, les Indiens seront encore plus proches des Européens et beaucoup moins que les Asiatiques, etc. On peut toujours classer. C'est arbitraire. Les gènes, eux, n'ont pas de race. C'est une idée difficile à admettre tant elle est contraire à notre habitude de décrire nos semblables par des caractères approximatifs et apparents. C'est dire si certains préjugés sont tenaces 

Compte tenu de ce que la science a permis de mettre en évidence, et, eu égard au fait que cela soit relativement simple à comprendre, il apparait qu’il est inadmissible pour des responsables politiques de se laisser aller à la tenue de tels propos. Morano n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle nous avait déjà gratifié d’un : « Me faire passer pour quelqu'un qui serait raciste, alors que j'ai des amis qui sont justement Arabes, et dont ma meilleure amie qui est Tchadienne, donc plus noire qu'une Arabe, je trouve ça choquant ». Ayant du mal à trouver des arguments basés sur la raison, elle s’était sortie de cette mauvaise passe par un : « Je ne donne plus d'interview pendant quelque temps. Je pars en vacances m'occuper de ma famille ». Comme dirait François Morel, « Nadine Morano, ferme ta gueule ! »

collardC’était bien évidemment sans compter sur le fait que le FN, par le biais de Gilbert Collard, allait réagir aux propos de Morano. Outre le fait que le député frontiste qualifie Laurent Ruquier de « furoncle médiatique », c’est bien évidemment sa prise de position raciste qui fait enfler la polémique. « Historiquement, la France n’est pas un pays de race noire, pas plus que l'Afrique, historiquement n'est pas un pays (sic) de race blanche. Là encore, c’est hallucinant de voir qu’on ne peut pas dire que la France est historiquement un pays de race blanche qui a eu des rois chrétiens, qui a été construit par le judéo-christianisme ». Les critiques émises plus haut à l’encontre de Morano sont les mêmes qui s’appliquent à Collard. Avec une même conclusion : Ferme ta gueule Gilbert. A ce degré de bêtise, personne ne croira que les propos tenus relèvent du lapsus, de la mauvaise interprétation. Morano les a répétés au moins trois fois pendant l’émission de Ruquier, ce n’est donc pas un hasard. Ces propos ont très certainement valeur de test pour savoir s’il existe encore des résistances dans la société française. C’est décidément un climat de guerre civile qu’on nous prépare.

Arnaud Guvenatam

Une pensée sur “Fermez vos gueules, Morano et Collard !

  1. Pingback:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Montrez que vous êtes humain *