C’est l’histoire d’un tract…du FN à Dijon

La période électorale actuelle charrie son lot de tracts, prospectus et autre propagande politique dans nos boîtes aux lettres. Elle est censée être le moment où, si vous ne vous intéressez pas quotidiennement à la politique, vous comparez les programmes et les candidats, pour faire votre choix au moment du vote. Un grand moment démocratique donc. Malheureusement, tout le monde n'a pas cet esprit. Tout le monde ne cherche pas à avoir un débat sain. Certains profitent plutôt de l'instant électoral pour propager des peurs imaginaires pour faire voter en leur faveur. Vous les aurez reconnu, c'est le Front National. Dijon en a été le témoin malheureux. 

En effet, à la fin du mois de février (le 23 précisément), les citoyen-ne-s du canton Dijon V découvraient une immondice dans leur courrier. L'équipe de campagne de la candidate FN (Fredericka Desaubliaux, qui n'en est pas à son coup d'essai en matière de scandalea distribué ce tract national du FN.

Le verso
Le verso

Tout y est ! Récupération sans aucune honte des attentats de début janvier (pour information, voici l'avis de Charlie Hebdo sur le FN) et, surtout, amalgame entre immigration et terrorisme. Oubliant par la même occasion que les terroristes de janvier étaient tous nés en France. Oups, le FN doit refuser cette vérité sur la base de la couleur de peau de ces tristes individus ?

Sans se lancer dans une analyse point par point des énormités de ce tract, faisons tout de même quelques précisions :

  • le plus grand nombre d'immigrés entrant sur le sol national, chaque année, est constitué à 57% d'allemands, d'espagnols, de britanniques, de portugais ou d'italiens. On attend donc le tract de l'extrême-droite sur cette « invasion européenne par des européens eux-mêmes ».

  • Seuls 3 immigrés sur 10 proviennent d'un pays africain.

  • Sur la communauté urbaine du Grand-Dijon, selon le dernier chiffre de l'INSEE en date de 2011, 1 personne sur 10 était considéré comme « immigrée », soit environ 22 000 sur 223 000 habitants. Ce chiffre prenant en compte les étudiants étrangers, dans une ville dont le campus accueille 26 000 étudiants, on voit bien que « l'immigration massive » dénoncée par ce tract n'est qu'un mythe, qui plus est à Dijon et alentours.

  • Le FN proclame vouloir démanteler les filières djihadistes. Mais que font les autres à votre avis ? Ils les financent ? Ils les encouragent ? Soyons sérieux. Mis à part une volonté de rajouter une ligne dans ce tract, cette phrase n'a pas plus d'intérêt que de dire que le soleil se lève à l'est et se couche à l'ouest.

  • Le FN cherche à renforcer le contrôle sur les mouvements politico-religieux et leurs prêches ? Très bien, admettons. Nous attendons donc que ce parti condamne fermement les homélies contre le mariage pour tous de certains prêtres et évêques (c'est politico-religieux également non?) au même titre que les appels au djihad.

  • Le FN veut interdire tout financement des activités religieuses par des puissances étrangères ? Très bien. Mais l’Église catholique risque de ne pas voir d'un bon œil la fin de son financement par l’État indépendant du Vatican.

  • Dernier point et pas des moindres : le recto de ce tract. La première image qui est destinée à choquer (et ça marche) celui qui la voit. Que peut-on y voir ? Une France encerclée par des combattants de l'organisation terroriste « État Islamique ». Oubliant de préciser que l'écrasante majorité des victimes de l'état islamique est musulmane. Et que lorsque ces populations menacées par la barbarie de « Daesh » cherchent un asile, notamment en France, le FN crie à l'invasion. Il faudrait savoir !

Le recto
Le recto

Ainsi, par ce tract, le ton est donné. Le lien est fait entre immigration et terrorisme, à grand renfort d'images choquantes et d'amalgames. Bien entendu, tout ceci est calculé. Regardez comme Marine Le Pen est présentée comme rassurante, posée, face à ces « hordes de barbares musulmans » !

Mais cet effet de communication ne doit pas nous tromper. Les islamistes veulent communautariser la société. Le FN veut communautariser la société. Que ferait le FN sans l'aide des terroristes pour lui donner un prétexte à l'amalgame ? Rien. Et que feraient les terroristes sans la montée du racisme en France qui leur donne un prétexte pour appeler à combattre ? Rien également. Daesh et le Front National ne sont pas seulement les deux côtés d'un même tract, ce sont également les deux faces d'une même pièce. Voter pour le Front National, c'est donner des armes aux terroristes. Que le FN et madame Fredericka Desaubliaux arrêtent de scander qu'ils « protègent les français », lorsqu'ils ne font que menacer constamment la République.

Alexandre Emorine

2 pensées sur “C’est l’histoire d’un tract…du FN à Dijon

  1. Je partage tout à fait cette analyse et ces rapprochements inattendus a priori...

    A la suite du "cafouillage" de la gauche de la Gauche au meeting de St Denis du 6 mars, des manifs (confidentielles) de ce WE "Contre le racisme ET l'islamophobie", faire un tour sur certains sites "très communautaristes" est instructif... (lelibrepenseur.org, crifrance.com ...)

    Mêmes haines de la République, de la laïcité...
    Mêmes obsessions sexuelles, anti-féministes...
    Mêmes méthodes que les sites d'extrême-droite, mêmes objectifs,
    Des frères pas si ennemis que cela...!

    Répondre
  2. pavel

    Si le FN était réellement patriote et non pas nationaliste, au lieu d'utiliser des termes flous comme "islamisme", "islamisme radical", il désignerait les terroristes se réclamant de l'Islam par leur nom exact: les wahhabites!

    c'est cette secte, issue d'une des 4 branches du sunnisme, les hanbalites (qu'elle considère d'ailleurs comme mécréants à exterminer, comme les chrétiens, juifs, chiites, soufis, enfin bref, tous ceux qui ne pensent pas comme eux, à tuer sans pitié...)

    Hors, marine le Pen ne fait rien de tout cela ! le plus grave, c'est qu'elle fait cette confusion à dessin, elle est consciente que cette confusion est intellectuellement absurde (car elle considère, cette fois ci à juste titre, qu'il faut rompre avec les monarchies du golfe)

    Quand ils reprennent des exactions des wahhabites (appelées aussi takfiristes, j'avoue que j'ai jamais réussi à les différencier tant leurs idéologies et actions sont similaires), ils les attribuent aux musulmans en général...

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *