6ème République

1 Commentaire

Depuis maintenant un certain nombre d’années, les intégristes de tout poil testent et s’attaquent aux valeurs républicaines. Le paroxysme a bien évidemment été atteint lorsque des criminels se sont attaqués à un phare de la liberté d’expression et de conscience : Charlie Hebdo. Cela a été dit mille fois, mais la réaction citoyenne a été formidable dans tout le pays. Suite à claicitéela, des énergumènes se sont sentis la légitimité d’attaquer des lieux de cultes musulmans, ont montré leur islamophobie. Pensant certainement que dans cette période trouble, ces attaques seraient mieux acceptées, voire encouragées ? Ces évènements, aussi importants soient-ils, ne doivent pas avoir pour conséquence de mettre un certain nombre de problèmes sous le tapis. Celui du rapport à la laïcité dans notre pays en est un. Laïcité que nous avons déjà traitée ici et ici. ...lire la suite

4 Commentaires

charlie amourLe drame est immense, partout des femmes et des hommes se sont levés contre cette barbarie pour crier haut et fort « Je suis Charlie ». Ce message est grand et beau, il symbolise le soutien indéfectible que chacun d’entre nous apporte aux familles des disparus, au monde de la presse et il permet aussi en quelque sorte de nous rassurer. Oui, malgré leurs convictions différentes, les français ont peur aujourd’hui, nous avons tous été touchés par cet acte inqualifiable et nous éprouvons tous de la compassion dans son étymologie première, souffrir avec. Alors que faire pour ne pas sombrer, que faire pour ne pas céder à la panique ? ...lire la suite

2 Commentaires

La phrase de Jean Ziegler n’est pas passée inaperçue sur les réseaux sociaux. Il y a quelques Ziegler_3_textesemaines, il déclarait dans le Point que « Parti et socialiste sont devenus des gros mots pour les classes travailleuses ». Il n’est pas la peine de se voiler les yeux, Cela fait un certain nombre d’années que les partis politiques sont totalement décrédibilisés. On apprend dans cette étude, mais d’autres illustrent le même phénomène, que seuls 8% des français ont confiance dans leurs partis politiques. Le total de ceux ne faisant pas du tout, ou plutôt pas confiance s’élève à 92%. Par conséquent, il n’y a pas de raison que les partis de gauche fassent exception à ce phénomène, eu égard aux résultats électoraux obtenus depuis 2012 et la politique menée par le gouvernement. On pourra arguer du fait qu’une fois le constat posé, finalement peu d’alternatives sont à l’ordre du jour. Et c’est vrai. Et si en lieux et places des partis traditionnels, des mouvements citoyens se constituaient ? ...lire la suite

4 Commentaires

T3-constit_preambuleDans cet article, nous n'allons pas traiter du (non-)retour de Nicolas Sarkozy. Nous aurons largement le temps d'y revenir dans les semaines à venir. Ce que nous aborderons ici tient en deux mots : Laïcité et Constitution. Alors que le tour de vis sur les dépenses de l’État atteint un niveau jamais égalé – le zèle libéral de l'UMP n'ayant d'égal que celui du PS –, les gouvernants de la Vème République proclament tous les jours que « tout le monde doit faire des efforts » et « chacun doit chercher des solutions ». Chez nous, au Plaidoyer Républicain, nous prenons ces phrases au pied de la lettre et nous disons aux gouvernants : vous voulez des économies ? Appliquez la laïcité républicaine. Vous voulez des solutions à la situation actuelle ? Changez la règle du jeu institutionnel. La laïcité, si elle était appliquée comme le dit la loi de 1905, permettrait à l’État de faire des économies. Et vous savez quoi ? Pour une fois, elles ne seraient pas réalisées sur le dos du peuple. Quelques exemples pour illustrer ce propos. ...lire la suite

2 Commentaires

vomiLa mascarade gouvernementale est enfin terminée. Nous connaissons la composition du nouveau gouvernement Valls II. La gauche a comme un poids sur l’estomac depuis maintenant deux ans. Les résultats des municipales et des européennes n’auront pas eu raison de l’analyse tronquée que fait le gouvernement de la situation. Cette indigestion se transforme de façon fulgurante en une incommensurable envie de vomir. Le haut-le-cœur est la mesure de l’immense colère froide qui saisit le pays. ...lire la suite

2 Commentaires

Cela ne fait que deux ans que François Hollande a pris les rênes de la Vème République. Pourtant sa popularité ne cesse de chuter. Les derniers sondages d’opinion fixent sa cote de popularité (ou d’impopularité) à 17%. Le président le plus impopulaire de la Vème vient donc de battre son propre record. Pour ajouter à la confusion et à la tendance irrémédiable à la chute, voici que le remaniement du gouvernement Valls est à l'ordre du jour. Ces petits arrangements entre amis sont insupportables, il faut que le peuple retrouve sa voix ! ...lire la suite

marianneCette note se veut être à destination de l’ensemble des citoyens. Il serait nécessaire que cet article puisse sortir des réseaux militants, illustrant ainsi l’esprit que nous voulons insuffler à notre 6ème République Sociale et Écologique. Le sentiment d’abattement notamment à gauche, avec la politique libérale du gouvernement, doit s’estomper. Nous avons un cruel besoin d’un embrasement militant et citoyen. ...lire la suite

6 Commentaires

6eme RépubliqueAvant tout je tiens à m’excuser de ne pas avoir continué ma tribune consacrée à la Constituante de la 6ème République. Je tâcherai désormais de me tenir à un rythme de publication plus régulier. Un article par mois sur le sujet me parait convenable. Mon dernier article était consacré à la transition démocratique, la convocation d’une Constituante. Je vais désormais m’appliquer à proposer les articles que j’aimerai voir apparaître dans notre future norme suprême. ...lire la suite

1 Commentaire

La Vème République, par son essence même, est une véritable monarchie présidentielle. Le président domine outrageusement la vie politique du pays et ce contrairement à l'Article 21 de la Constitution de 1958, qui confère la tête de l'exécutif au Premier Ministre. Charles de Gaulle, fondateur et premier Président de la Vème République, disait lui-même : « Je suis un monarchiste. La République n'est pas le régime qu'il faut à la France ». C'est dire l'esprit dans lequel s'est crée cette République ! ...lire la suite